Liste des produits de la marque Papier d'arménie

L’histoire du Papier d’Arménie® débute au XIXe siècle. Lors d’un voyage en Arménie, Auguste Ponsot remarque que les habitants parfument et désinfectent leurs maisons en faisant brûler du Benjoin. Séduit par cette pratique traditionnelle et écologique, il décide d’importer ce produit en France. Son associé, le pharmacien Henri Rivier, découvre alors qu’en faisant dissoudre le benjoin dans de l’alcool à 90° on obtient une odeur persistante. L’ajout de parfum donne un mélange aromatique agréable et tenace. Il ne reste qu’à trouver un support. Ce sera le papier buvard qui absorbe le mélange tout en conservant l’odeur originelle du Benjoin et se consume lentement sans faire de flamme.

L'esprit "Papier d'Arménie®" Écologie Soucieux du respect de l’environnement, le Papier d’Arménie® n’emploie pas de gaz propulseur, il est sans danger pour la couche d’ozone. Les feuilles sont imbibées dans une solution à base d’alcool puis passées dans une solution saline naturelle permettant de ralentir leur combustion.

Le papier buvard servant à fabriquer le Papier d'Arménie® est certifié par le FSC, organisme international indépendant qui agit pour une gestion forestière responsable au niveau mondial. Respect Le Papier d’Arménie® représente une certaine idée de l’art de vivre, empreinte de bon goût et forte de ses convictions, qu’elles soient hygiéniques ou écologiques. Depuis 130 ans, ceux qui apprécient, de génération en génération, la fabrication artisanale d'un produit de qualité savent que l'Esprit "Papier d'Arménie®" incarne le respect de la tradition. Originalité Unique depuis son origine, le Papier d’Arménie® est immédiatement reconnaissable.

C’est le seul parfum d’intérieur se présentant sous forme de papier à consumer. Bien-être Réputé depuis l’Antiquité pour ses propriétés antiseptiques, cicatrisantes et expectorantes, le baume de benjoin servait autrefois, en usage externe, à traiter l’asthme, la toux et les enrouements.

Son action favorable sur la psyché et la gestion des émotions lui vaut les faveurs des personnes tendues. En Malaisie, on l’utilise lors des cérémonies pour éloigner les diables pendant la récolte du riz. Les Indiens, quant à eux, dédient ce parfum sacré au dieu Shiva. Modernité Le Papier d’Arménie® fut inventé pour permettre aux Européens de découvrir les bienfaits du benjoin. S’il n’y avait pas de solution toute prête, c’est l’expérimentation et la méthode qui en firent son succès. Toujours en quête de perfectionnement et d’amélioration, le Papier d’Arménie® continue d’innover. Ainsi, ces dernières années, de nouvelles fragrances et une ligne de bougies ont été créées, la gamme de brûleurs s’est étendue, les formes de découpe et de présentation ont été repensées. L'aventure La naissance L’histoire du Papier d’Arménie® débute au XIXe siècle. Lors d’un voyage en Arménie, Auguste Ponsot remarque que les habitants parfument et désinfectent leurs maisons en faisant brûler du Benjoin.

Séduit par cette pratique traditionnelle et écologique, il décide d’importer ce produit en France. Son associé, le pharmacien Henri Rivier, découvre alors qu’en faisant dissoudre le benjoin dans de l’alcool à 90° on obtient une odeur persistante. L’ajout de parfum donne un mélange aromatique agréable et tenace. Il ne reste qu’à trouver un support. Ce sera le papier buvard qui absorbe le mélange tout en conservant l’odeur originelle du Benjoin et se consume lentement sans faire de flamme. Un développement exceptionnel Après de nombreuses tentatives, le produit recherché est enfin au point. Le Papier d'Arménie® est couronné de succès, notamment à l'Exposition d'hygiène de 1888 et à l'Exposition Universelle de 1889. Au cours de celle-ci, convaincus de l'efficacité et du caractère antiseptique du papier, les deux inventeurs placèrent deux morceaux de viande sous deux cloches, faisant brûler dans l'une d’entre elles du Papier d'Arménie®. Au bout d'une semaine, la viande ayant "respiré" les effluves du papier était encore consommable, alors que l'autre était faisandée. Une expérience qui a marqué les esprits…! Le rayonnement culturel Elle sortit de sa poche un carnet vert qu’elle ouvrit sur des pages de papier couleur tabac traversées par des pointillés de perforation. Elle détacha une bande et l’alluma à la bougie, soufflant vite sur la flamme pour que le papier se consume sans flamber. “Respire ! dit-elle. C’est du Papier d’Arménie®, ça sent très bon !” Les allumettes suédoises, Robert Sabatier, Le Livre de Poche / Albin Michel, 1992 LAISSER BRÛLER LES P'TITS PAPIERS PAPIER DE RIZ OU D'ARMÉNIE QU'UN SOIR ILS PUISSENT PAPIER MAÏS VOUS RÉCHAUFFER Les petits papiers Paroles et Musique: Serge Gainsbourg 1965 © Sidonie 1965 Le Papier d'Arménie® fait partie intégrante de notre culture, marquant l'œuvre de grands auteurs comme Gainsbourg, Perec ou Sabatier.

L’Arménie d’un parfumeur Ce parfum naît en 2006 de la rencontre entre Mireille Schvartz et Francis Kurkdjian, créateur-parfumeur de renom. Une édition authentique conçue pour un véritable...

Prix 3,29 €

Version « déco » du carnet, la bougie "La Rose" se distingue par un design délicat et féminin, en accord avec son parfum. 

Prix 20,47 €
Ajouter au panier

Cette fragrance est imaginée en 2009 par Francis Kurkdjian, créateur parfumeur de renom. Composée de roses importées d’Iran et de Turquie, elle offre un diptyque olfactif porté par une rose gourmande et...

Prix 3,29 €

La myrrhe, la sauge, la lavande et le bois de cèdre composent un parfum orientaliste, véritable Papier d\'Arménie Tradition - Carnet de voyage olfactif. Il revisite l\'odeur mythique pour se rapprocher des senteurs arméniennes. Mode...

Prix 3,29 €